Le_journal_de_Bridget_Jones

 

Fiche technique:

Le journal de Bridget Jones
Film de Sharon Maguire (2001)

Avec
Renée Zellwegger
Hugh Grant
Colin Firth

Durée: 1h33 - Distribution: Miramax

 

Bridget Jones (Renée Zellwegger) a une trentaine d'années et cherche (comme tout le monde) le grand amour. Elle vit à Londres et travaille comme attachée de presse dans une maison d'éditions où sévit le sexy Daniel Clever (Hugh Grant), "enfoiré affectif" à l'humour ravageur qui fait flancher les coeurs de tout le monde. Bridget est également invitée par sa mère (Gemma Jones) à la dinde de Noël où elle rencontre l'également séduisant Mark Darcy (Colin Firth) qui l'humilie même si celle-ci est capable de le faire toute seule comme une grande.

Le film est l'adaptation du formidable livre de Helen Fielding et non le contraire comme pouvaient le penser mes élèves. il faut dire que la vie de cette fille perdue a été un énorme succès de librairie grâce au célèbre syndrome Goldman. Je m'explique.
Pourquoi Bridget Jones marche t-elle? Tout simplement car le personnage est un ensemble de la personnalité de tout le monde, n'importe qui peut se retrouver dans Bridget, ou en tout cas le plus grand nombre. Cela ne veut pas dire que ce n'est pas bon, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, d'ailleurs, c'est mon livre de chevet, je le lis au moins une fois par an... et je le regarde de la même manière.

C'est effectivement une réussite bien que les fanas (dont je suis) du livre ne se reconnaissent pas toujours dans les aventures de cette Bridget cinématographique car la réalisatrice a simplifié l'histoire et caricaturé certains personnages: les amis de Bridget par exemple ont perdu de leur importance dans la retranscription. Il n'empêche que l'on s'amuse, que les acteurs sont loin d'être des erreurs de casting puisque les personnages leur collent à la peau. La BOF est absolument phénoménale et parvient, malgré son côté best of, à apporter un oeil neuf sur l'histoire de cette trentenaire larguée.

Quelques scènes d'anthologies émaillent ce film comme, bien sûr, la bagarre entre Hugh Grant et Colin Firth dans le resto grec (avec le gâteau d'anniversaire en forme de Parthenon... On y avait pensé avec Clem avant) mais également les répliques formidables de Hugh Grant (Daniel: "Comment tu as connu Darcy?" - Bridget: "Je courrai toute nue sur sa pelouse, et toi, comment tu l'as connu?" - Daniel: "Pareil")

Bridget_pics
Coup de barre

L'intrigue est intéressante, le rythme soutenu et la critique de la société d'aujourd'hui est incisive. On s'attache bien sûr à une Bridget ridicule, fragile et très sympathique, on aimerait juste la retrouver dans un deuxième épisode sauf que... Quand on voit le deuxième épisode, on regrette le premier.

*****