burn_after_reading_orig

 

Fiche technique:

Burn after reading

Film d'Ethan et de Joël Coen (2008)

Avec
George Clooney
John Malkovitch
Frances Mc Dormand

Durée: 1h35 - Distribution: Studio Canal

Que se passe t-il quand Cox, un analyste de la CIA se fait muter dans un département qu'il n'a pas désiré? Eh bien, il démissionne et s'en va rédiger ses mémoires rien que pour emmerder la-dite CIA. Malheureusement, les mémoires en question se perdent en route et aterrissent dans un club de fitness où Linda, une employée à la recherche d'amour et de nouveaux seins (Frances Mc Dormand) et Chad, un demi-crétin pas sorti de l'adolescence (Brad Pitt) vont se servir du document pour faire chanter l'analyste. Cette banale histoire de chantage tourne au vinaigre car l'incompétence des deux maîtres-chanteurs est incommensurable. De plus, Harry Pfarrer (George Clooney), proche de la famille de l'analyste vu qu'il se tape sa femme, devient proche de Linda pour les raisons déjà évoquées, l'ensemble devient très compliqué; à tel point que le chef des services secrets (JK Simmons) se sent lui-même un peu dépassé.

Il faut le dire, ma première expérience avec les frères Coen n'avait pas été concluante, cétait déjà un film avec Clooney, pas moyen de me souvenir du titre, je pense que j'ai essayé d'en oublier tout souvenir... Je m'étais fais ch... enfin, je me suis ennuyé. Ici, la bande-annonce m'ayant donné rudement envie, je me suis dit qu'il fallait être ouvert et bon, tant pis si ça ne me plait pas.
Et là, ce fut une bonne surprise. Les frères Coen proposent une plongée plutôt bizarre dans la vie de plusieurs personnes que l'on peut ranger dans deux catégories: les services secrets et les gens qui prennent soin de leur apparence. Comme ça, ça peut paraître particulièrement bizarre mais il n'en est rien, bien que le film souffre un peu de cette presque dichotomie.

Ce film subtil (quelquefois même un peu trop) met en avant des anti-héros totaux: entre l'analyste vengeur (John Malkovitch), un marshal obsédé par le sport (George Clooney), une prof de fitness obsédé par sa vieillesse qu'elle juge voyante (Frances Mc Dormand) et un coach sportif affublé des cheveux de George Mickael à la grande époque du groupe Wham (Brad Pitt), le moins que l'on puisse dire, c'est que les frères Coen n'y vont pas de main morte quand il faut parler de psychologie.

Alors, bien sûr, les acteurs jouent un grand rôle dans la réussite de cette comédie. Et devant tout le monde, il faut citer Brad Pitt dans un rôle d'idiot qui lui va comme un gant, si bien qu'il mériterait largement un oscar pour un second rôle (si, si!), John Malkovitch est génial dans ce rôle d'analyste remercié par le FBI et devenant peu à peu paranoïaque.

Burn_after_reading_pics
Wake me up before you go go

La paranoïa est d'ailleurs l'un des sujets de ce film tonique et remuant où l'humour n'est pas absent. Eloignez les enfants d'ailleurs car les gags sont quelquefois en dessous de la ceinture, Ce n'est pas Max Pecas non plus mais le meilleur gag du film réside dans l'invention créée par George Clooney; ça me fait beaucoup rire mais vous le savez, je suis très pipi-caca... Burn after reading est un film assez jouissif même s'il a une fâcheuse tendance à devenir abscons arrivé à mi-parcours. il n'empêche qu'on y prend un réel plaisir.

****