la_planete_des_singes_les_origines_20170_779499067

Fiche Technique:

La planète des singes - Les origines (2011)
Film de Ruppert Wyatt

Avec
James Franco
Freida Pinto
John Lithgow

Durée: 2h00 - Distributrion: 20th Century Fox

 

Un laboratoire qui fait des recherches sur la maladie d'Alzheimer, c'est bien. Un laboratoire qui fait des essais sur des singes, c'est moins bien. C'est pourtant ce qui se passe; le docteur Rodman (James Franco) s'en fout royalement, les deux premières minutes en tout cas. Un gros scientifique (Tyler Labine) va le sensibiliser au sort de ses pauvres bêtes et recueille alors un singe orphelin. Bien évidemment, ça va mal tourner puisque le singe en question, nommé César en référence à une pièce de Shakespeare, est porteur du virus contenu dans le médicament contre Alzheimer. Le brillant docteur et sa copine vétérinaire (Freida Pinto, sur laquelle nous allons revenir) vont tenter de... De quoi faire au juste? On ne sait pas trop. Il faut attendre les 25 dernières minutes du film pour que la baston simio-humaine démarre. Entre temps, on parle pas mal.

Tout partait si bien. Un animal attachant, un joli docteur, une petite copine mignonne, un papa gateux et un patron vénal. En gros, tout ce qui compose de manière classique aujourd'hui un film d'aventures... Et c'est bien là le problème. Le scénario est rectiligne, sans inventivité, ça ne cherche pas midi à quatorze heures et ça enchaîne les stéréotypes. La petite amie n'a aucune utilité, elle se résume à un rôle décoratif, le patron est une crapule, un être vénal et sans remords, le père est... vraiment, mais vraiment sénile. Bref, on charge bien la mule pour identifier les personnages, histoire qu'on ne se perde pas. La clarté y gagne là où l'épaisseur psychologique y perd.

L'histoire en elle-même est néanmoins intéressante et se suit sans déplaisir. Les images de synthèse sont époustoufflantes même si on peut regretter les mimiques très "Disney" de César. Le plus intéressant dans l'histoire devrait être le moment, fort long, où César cherche à prendre sa place dans la société de ses congénères mais là aussi, on va à la facilité et tout est joué d'avance.

 

 La_plan_te_des_singes_pics
Un yaourt et au lit

La planète des singes - Les origines n'est pas un mauvais film. C'est juste une histoire très attendue et un grand spectacle qui ne perd jamais le nord car le but ici est de faire de l'argent en ameutant le plus de monde. Toute volonté de dénoncer quoique ce soit est applatie et devient cucul la praline très vite. Reste cependant un très bon film de science-fiction qui se suit en débranchant son cerveau et en l'oubliant certainement au bout de quelques heures... Le film bien sûr, pas le cerveau.

***