Gremlins_coffret

Fiche technique:


Gremlins et Gremlins 2
Film de Joe Dante (1984 et 1989)

Avec
Zach Galligan
Phoebe Cates
Hoyt Axton

Durée: autour de 1h45 pour les deux films - Distribution: Warner Bros

 

Et pour (re)commencer, voici non pas un, mais deux films... Et quels films ! Certainement les deux plus gros blockbusters des années 80. En effet, les Gremlins ont marqué leurs générations et ont permis de vendre des millions de Gizmos en peluche. Comme de bien entendu, voici un résumé à ma manière:

A Noël, un papa inventeur pas génial trouve par hasard à Chinatown une peluche vivante de la race des Mogwai. Cette peluche, le papa va l'appeler Gizmo et va l'offrir a son fils. Bon, on s'arrête deux secondes et on se dit "le fils doit avoir 8-10 ans à tout casser". Pas du tout... Il a une vingtaine d'années et son boulot consiste à se faire torturer par une grosse dame dans une banque. C'est à ce moment précis du film qu'on se rend compte q ue le scénariste doit boire... mais attendez, il y a d'autres preuves...
La bestiole ne doit pas être mouillée, ni être nourrie après minuit. Bien sûr, ces deux interdits vont être bafoués allègrement au bout d'un quart d'heure. C'est d'ailleurs une nouvelle preuve que notre ami scénariste bibine. Comment se peut-il qu'on ne puisse les nourrir après minuit?... Et c'est quoi "après minuit"? Cinq heures du mat, c'est après minuit, dix heures aussi alors? Bref, c'est pas grave.
Toujours est-il que notre copain Gizmo le Mogwai va être mouillé et va produire d'autres mogwais qui vont eux être nourris et se métamorphoser... et c'est répugnant.

Le film est rigolo et même effrayant, c'est indéniable. L'installation de l'intrigue prend légèrement son temps mais bon, c'est une rampe de lancement comme une autre pour le suspens. Ici, les recettes du film horrifique réussi se marient a la perfection avec celles de la comédie. Néanmoins, certains passages peuvent en agacer certains comme les très nombreuses scènes facétieuses de Gremlins en plein pétage de plombs. Des déconnades à toute vapeur, ça peut être drôle une fois, ensuite, c'est une facilité scénaristique.

De plus, - et je reviens à ma première préoccupation - le scénariste s'alcoolise et c'est pas bien: outre les erreurs déjà citées, pourquoi, alors que la lumière peut les détruire, les gremlins terminent dans un cinéma ou le projecteur diffuse une lumière agressive? De plus, pourquoi inventer une histoire aussi risible et affreuse en ce qui concerne la mort du père de l'héroïne.

gremlins
Gizmo Clayderman

En même temps, c'est un film pour ENFANTS et les enfants ne se préoccupent pas vraiment des grossières erreurs scientifiques. Le film est original et réussi. On passe un bon moment devant ce film produit, si je ne m'abuse, par Spielberg qui me semble apparaître dans la scène ou le père appelle sa famille du salon des inventeurs. De plus, même si le personnage du fiston est un niais (ça ne vaut pas sa copine qui bat des records), on est dans un film pour pré-ados avec le second degré qui s'impose. La preuve est faite avec le rôle de la mère qui ne se laisse pas démonter dans une scène formidable où elle trucide les petits monstres de manière assez dégueulasse, et ça c'est rigolo.

Un mot rapide, pas besoin de davantage, sur le deuxième Gremlins, qui est une sorte de Best of du premier. C'est une réutilisation du premier et de ses ficelles avec moins d'inspirations et plus de gadgets. Même si l'ensemble se suit sans déplaisir, on regrette vraiment qu'il n'y ait pas plus d'inventivité. Un scénario typique d'une suite et une surenchère de Gremlins pas gentils ne donnent pas forcément un bon film. Raté pour cette fois.

Gremlins 1: ****

Gremlins 2: **