Mad_Money_afficheMad Money
Film de Callie Khouri (2008)

Avec
Diane Keaton
Queen Latifah
Katie Holmes

Durée: 1h40 - Distribution: Colifilms

 

Bridget (Diane Keaton) et son époux (Ted Danson) sont sur la paille. Pour ne pas mettre fin à leur petite ville bourgeoise, elle postule à un emploi dans une banque fédérale où elle officie comme femme de ménage. Elle rencontre Jackie (Katie Holmes), jeune fille délurée et qui a la sale habitude de danser toute seule, ainsi que Nina, mère célibataire dont le job consiste à broyer des billets de banque usagés. et c'est là que se niche l'intrigue exaltante proposée ici. Bridget va en effet, avec la complicité des individus susnommés piquer des sacs et des sacs de billets afin de rendre leurs vies mornes bien plus intéressantes.

Il faut tout d'abord vous dire qu'avec Isa nous avons dû supporter un rang de sauvageons juste derrière nous dont l'exemplaire certainement le plus exaspérant, à savoir le crétin qui a déjà vu le film (alors pourquoi vient-il le revoir? serait-il pervers?) et qui raconte la fin à la moitié de la salle vu qu'il parle fort. nous n'étions donc pas dans des conditions optimales pour apprécier cette oeuvre... qui n'est d'ailleurs pas si appréciable.

Certes, ce n'est pas désagréable car les actrices font le boulot même si Katie Holmes surjoue à plein tubes et que Diane Keaton devient hystérique à mesure que l'on avance dans le film. Queen Latifah reste celle qui s'en sort le mieux en faisant son numéro habituel. Il est vrai qu'elles ne sont pas aidées par un scénario simpliste vu et revu des millions de fois, seul le sujet change un peu mais les situations restent désespérément classiques et ne prennent pas une once d'originalité. Les situations comiques tombent quelquefois à plat faute d'originalité. le côté répétitif de la chose ne peut qu'encourager à quitter la salle (pourtant, personne ne l'a fait, eh oui, une place, ça coûte cher).

La psychologie des personnages s'en ressent dès lors avec une propension à la facilité qui agace assez rapidement. Arrivé à la moitié du film, on a compris la fin (même sans le crétin précédemment cité) et on attend dès lors sagement que ça s'arrête en pensant soit au repas du soir, soit aux vacances qui arrivent ou qui viennent d'avoir lieu, soit au film suivant.

Mad_money_pics
Atteinte par la limite d'âge, Whoopy Goldberg
sera désormais jouée par Queen Latifah

Encore une fois, ce n'est pas un film déshonorant, raté du début à la fin mais l'ennui s'installe insidieusement  malgré le fait que l'on puisse esquisser un sourire sur certaines situations divertissantes. le coeur n'y est pas, et dans la salle, et sur l'écran. Voilà une comédie d'été très mineure.

*