horribilis_afficheHorribilis
Film de James Gunn (2006)

Avec
Nathan Fillion
Elizabeth Banks
Michael Rooker

Durée: 1h36 - Distribution: UIP

 

Une petite ville des Etats-Unis bien conservatrice comme il faut avec des habitants bien stéréotypés comme il faut vont connaître quelques moments difficiles. Tout ça à cause de quoi? DE L'ADULTERE. Oui, il faut bien appeler les choses par leurs noms, c'est bien parce qu'un habitant de la ville a fauté avec une grognasse extra-terrestre que ceux-ci vont envahir cette ville paisible. Mais attention, ce n'est pas complètement terminé puisqu'après les extra-terrestres, ce sont les gros lombrics bien dégueus qui vont dégommer toute la ville et faire de ces personnes charmantes des zombes maléfiques.

C'est tout ce que j'aime dans le cinéma d'horreur, l'hémoglobine dans tous les sens, le massacre jubilatoire de personnages antipathiques et l'humour surtout. Il faut compter sur le personnage du maire pour ça. loin d'être un enfant de coeur, il est d'une grossiereté fort sympathique. Les citations grossières se multiplient mais peut-on véritablement les blâmer tant la situation est critique.

Bien que le départ soit un peu lent pour cause d'installation trop compliquée des personnages, l'action est bien plus énergique dans la deuxième partie du film même si l'ensemble est bizzaroïde. En effet, l'histoire semble tordue au possible avec peut-être un manque d'intérêt sur la partie extra-terrestre dont on aurait tout de même bien se passer.

Bien que le scénario soit un peu à la masse, les effets spéciaux sont particulièrement réussis. De la pêcheresse plus qu'obèse aux sales petits vers rampants (ce qui nous vaut une scène d'extermination familiale du meilleur goût), on s'introduit petit à petit dans cette histoire abracadabrantesque comme dirait l'ex président et on prend pas mal de plaisir à regarder cette bouffonnerie sanglante et vulgaire.

Horribilis_pics
Ca doit faire mal

Ce film est un film de potes clairement comme on a pu en voir avec cette petite merveille mais ici on explose le rêve américain en toute légereté. On a bien rigolé en tout cas et surtout, nous fûmes effrayés et c'est quand même le principal avec ce genre de films.

Ecrit le 5 juillet 2009 à 12h30

****