Coco_avant_Chanel_afficheCoco avant Chanel
Film d'Anne Fontaine

Avec
Audrey Tautou
Benoît Poelvoorde
Marie Gillain

Durée: 1h50 - Distribution: Warner Bros

 

 

Voici l'histoire élégante et passionnante d'un des noms les plus fameux dans le monde et... cocorico, il vient de chez nous ce nom. Gabrielle alias Coco alias ici Audrez Tautou traîne sa vie dans ce film entre ses débuts comme chanteuse légère à l'Alcazar (comme dans Les remparts de Varsovie de Jacques Brel, y a t-il un rapport?) en compagnie de sa soeur (Marie Gillain) et son premier défilé couronné de succès. Entre temps, Coco a rencontré un personnage haut en couleurs, glandouilleur magnifique, à la réfléxion intelligente et soignée, il s'agit d'Etienne Balsan (Benoît Poelvoorde), Coco rencontre également le premier amour fort de sa vie en la personne du gestionnaire sexy de Balsan, Boy Capel (Alessandro Nivola). Malgré la jalousie du gentleman Balsan sous des traits d'enfoiré total, celui-ci va la laisser faire et ça, c'est chevaleresque.

Un biopic, un! Après Piaf, après Sagan et avant Soeur sourire - dont une biographie au sous-titre grotesque, à savoir Dominique, nique, nique, un destin tragique vient de sortir - voici un monument du patrimoine français qui a le droit à une vie sur grand écran. L'exercice n'est pas toujours réussi car périlleux (il suffit de regarder celui-ci) mais là, c'est fin et subtile, intelligent avec un rythme totalement adapté à la vie de cette femme d'exception, malgré quelques lenteurs en milieu de film qui lui donne un air de téléfilm sans imagination. C'est bien le seul reproche que l'on peut lui faire... Il y en a peut-être un autre quand même.

Coco_avant_Chanel_pics
Manque plus que le perroquet.

Les acteurs sont bien choisis car Anne Fontaine a su choisir les meileurs: Audrey Tautou est parfaite comme d'habitude, Benoît Poelvoorde reste l'un des meilleurs acteurs de sa génération et il a l'air d'aller mieux, ce qui me réjouit. La seule chose qui me gêne un peu c'est le manque de relief de la réalisation. En effet, il n'y a pas véritablement d'inventivité et tout ceci reste plutôt sage, même monotone mais la réalisatrice réussit à nous donner l'envie suivre cette grande dame là où elle veut nous emmener.

Coco avant Chanel est un film très honnête, très propre sur lui (trop?) qui a l'avantage de nous faire passer un très joli moment et certainement l'inconvénient de faire de ce joli moment un souvenir périssable.

****