Timpelbach_afficheLes enfants de Timpelbach
Film de Nicolas Bary (2008)

Avec
Raphaël Katz
Martin Jobert
Léo Legrand

Durée: 1h32 - Distribution: Pathé

 

A Timpelbach, les enfants font la loi et aussi beaucoup de bêtises, au point que ça en devient totalement insupportable. Les parents décident alors par décret de les abandonner une journée histoire de leur faire comprend qu'il y a un moment, il faut prendre sur soi. Les petites terreurs se retrouvent alors seuls et doivent gérer cette absence. Deux groupes se dégagent, des gentils qui font vivre le village mené par Manfred (Raphaël Katz), Marianne (Adèle Exarchopoulos) et Thomas (Léo Legrand) et des méchants, se nommant rapidement les écorchés, menés par le terrible Oscar (Baptiste Bétoulaud) et le sournois Willy (Martin Jobert). Une bataille va alors s'engager pour la prise de contrôle du village. Malheureusement, l'escapade parentale tourne au vinaigre quand ceux-ci se font enlever par une armée qui passait par là menée par l'effrayant Igor (Gérard Depardieu).

Alors déjà, les fans de Depardieu, ne vous affolez pas, on ne le voit quasiment pas. C'est également le cas des autres personnages adultes du film dont Armelle, très bien en instit perverse, Thierry Desroses - déjà vu dans PJ - dans un rôle d'abbé musclé et Carole Bouquet, dont je n'ai toujours pas compris la présence dans le film - mais quel est donc l'intérêt et l'utilité de son rôle? - les héros ici sont à juste titre les enfants et ils font ça très bien.

On peut d'ores et déjà mettre en avant dans ce film de Noël quelques enfants brillant. la palme revenant certainement à Martin Jobert, qui apparaissait jusque là dans quelques téléfilms et quelques pubs, qui incarne un gamin blessé par le peu d'intérêt que lui porte sa mère à la cuisse légère. Ce personnage vaut d'ailleurs une des meilleures répliques du film: "Retourne dans les jupes de ta mère... Si ya pas déjà quelqu'un dedans". Je parierai que l'on entendra parler de lui d'ici peu.
Sinon, mettons en avant, le petit Harry Potter... pardon... Raphaël Katz qui incarne un anti-héros sympathique mais aussi chez les filles Adèle Exarchopoulos dans une sorte de femme forte version prépubère mais également Ilona Bachelier qui apparaissait déjà dnas le très joli Nos jours heureux.

timpelbach_pics
Gangs of marmots

L'histoire en elle-même a un goût de réchauffé. Des gamins abandonnés à leur propre sort, on l'a déjà vu dans Maman j'ai raté l'avion, le schéma est lui aussi peu original mais l'ensemble est d'une telle vigueur, d'une telle fraîcheur que l'ensemble se suit avec un réel intérêt et un amusement absolu. La mise en scène et énergique, l'image soignée et les dialogues intelligents. Le film est intéressant sur plusieurs points. Tout d'abord, il s'adresse aux enfants mais ne s'empêche pas la subtilité (cela manque quelquefois dans certains films), les méchants enfants sont méchants mais ils ont leurs raisons. Néanmoins, on ne s'y attarde de manière lourde. Ensuite, l'intrigue ne connaît pas de points morts et quand on s'adresse à un public jeune, c'est assez important. Enfin, même si je le répète il y a un petit air de déjà vu, l'oeuvre par ses dialogues et sa mise en scène dépoussière ce comte qui aurait très bien pu apparaître plat à l'écran.

Alors, bon, c'est Noël donc on est en droit de se faire plaisir et de regarder ce joli film plein de bons sentiments et bien mené. Et même si vous n'êtes pas un enfnat, c'est tout de même un plaisir qu'il ne faut pas bouder. Joyeux Noël.

*****