Vilaine_afficheVilaine
Film de Jean-Patrick Benes et Allan Mauduis (2008)

Avec
Marylou Berry
Frédérique Bel
Pierre-François Martin-Laval

Durée: 1h33 - Distribution: SND

Mélanie est serveuse dans un restoroute, pas forcément gâtée par la nature et terriblement gentille. A tel point qu'elle se laisse marcher sur les pieds par tous ses proches. De sa cousine Aurore (Frédérique Bel) à sa mère (Chantal Lauby) en passant par Martinez, son patron (Pierre-François Martin-Laval), tous le monde profite de cette gentillesse même si sa grand-mère (Liliane Rovère) tente tant bien que mal de lui faire comprendre que bon rime souvent avec con dans notre société. Tout bascule quand Aurore et ses copines montent un canular pour faire croire à Mélanie qu'elle a un amoureux secret. C'est cet évènement qui va servir d'électrochoc à Mélanie. C'est décidé, elle va devenir vilaine.

Vilaine est une comédie au scénario bien calibré sur le papier et qui marche pas mal dans la pratique. Grâce à quoi? Grâce à des acteurs bien choisis tels que Frédérique Bel dans un rôle de pétasse qui lui va comme un gant (un peu comme  Louise Bourgoin dans La fille de Monaco) ou encore Pierre-François Martin-Laval en patron perruqué. L'histoire est menée bon train grâce à une mise en scène rythmée et soignée, à des blagues qui atteignent leur cible. Ainsi, le running-gag du chat et une vraie réussite ainsi que celui du radiateur qui personnellement m'amuse énormément.

On a déjà connu Jean-Patrick Benes et Allan Mauduis comme scénariste dans Les dents de la nuit où le côté déjanté de l'ensemble fait écho à ce nouveau film. Nous l'avions déjà dit, il y avait clairement du recyclage dans ce petit film d'horreur mais ici, c'est encore plus visible. En effet, on retrouve quelques gags déjà vus dans d'autres films, on sent l'influence de La cité de la peur ou de Mary à tout prix (le générique de fin), mais le plus visible réside certainement dans le rôle tenu par Marylou Berry.

vilaine_pics
Ben Affleck

Loin de moi l'idée d'ôter de l'importance et du talent à Marylou Berry qui monte en puissance dans le Box-office français mais le rôle de mélanie est exactement le même type de rôle que tenait Josiane Balasko il y a 25 ans. C'est assez troublant dès lors de regarder ce film et très difficile de ne pas penser à la maman quand on voit Marylou avec le même type de fringues, les mêmes coupes de cheveux ou les mêmes répliques. L'ensemble reste sympathique et on passe de très bons moments où le rire est fréquent avec la présence en prime de Thomas N'Gijol qui joue la valeur ajoutée engagée mais qui réussit à ne pas tomber dans le stéréotype (peut-être parce que celui-ci n'est qu'un rôle secondaire pas si présent). C'est un plaisir malgré quelques défauts non négligeables.

****