300px_Plan_9_from_Outer_SpacePlan 9 from outer space
Film d'Ed Wood (1959)

Avec
Tom Keene
Tor Johnson
Vampira

Durée: 1h19 - Production: Auto-produit

 

Les extra-terrestres débarquent, c'est l'horreur absolue d'autant plus qu'ils ont inventé une arme bizarre qui permet de réveiller les morts. C'est donc un mélange entre les extra-terrestres et les zombies que devront combattre de valeureux policiers et un couple qui a eu la bonne idée d'emmenager à côté d'un cimetierre, lieu dans lequel s'esbaudissent donc des zombies fraîchement sortis de leurs tombes. L'homme du couple, un aviateur, est le premier à avoir vu apparaître les extra-terrestres dans leurs soucoupes en plastique. C'est à coup de cris et de révélations incroyables (et bancales) que le film va tranquillement distiller un esprit quelque peu engagé contre la bombe atomique et pour le rapprochement des peuples. Comme tout ceci est charmant, non? Non.

Bienvenue dans le royaume du système D avec pas mal d'effets spéciaux pauvres et souvent risibles. Il fuat forcément voir l'ensemble avec un oeil indulgent dans le mesure où Ed Wood a été obligé de produire lui même puisque personne ne voulait le faire à sa place... On comprend pas pourquoi... Le manque de moyen évident rend le film curieux avec ces soucoupes volantes qui planent bizarrement dans le ciel, ces décors vus et revus dans le film et même certaines images qui réapparaissent plusieurs fois histoire de faire des économies de plan parce que bon, la pellicule ça coûte cher.
On peut également s'amuser en regardant les quelques problèmes techniques du film comme cette scène surréaliste qui commence par un plan fixe de la maison des héros et qui se poursuit par l'apparition dans le champ d'une voiture qui, du même coup, amène un fondu au noir particulièrement bizarre. Dans la série ridicule, on a également l'arrivée des soucoupes mais aussi, c'est mon préféré, des cris de terreurs féminins mais attribués aux hommes et aux femmes indifféremment. Tout ceci donne donc quelque chose de plutôt drôle bien que ça ne soit pas le but recherché.

Le casting tient également du système D puisqu'on retrouve tour à tour une animatrice télé (Vampira), un ancien katcheur (Tor Johnson), un vieil acteur de films de vampires (Bela Lugosi dans une petite apparition au début) et des acteurs plus que débutants. Alors le résultat n'est pas surprenant, le jeu est moyen voire même vieillot avec par exemple l'héroine qui se mord le poing quand elle a peur ou le côté statique de nos potes les extra-terrestres. La mise en scène est bancale et fait perdre du rythme à l'histoire qui n'avait pas besoin de ça.

plan_9_pics
Un couple sexy

Ca reste drôle dans la mesure où tout ceci fonctionne en roue libre avec une dose d'amateurisme touchante. Ed Wood aurait du en rester au stade du scénario et publier ses histoires sous forme de roman de gare. Bien sûr, celui-ci a du mal à rester dans les clous du cinéma traditionnel comme on peut le voir dans le très joli film de Tim Burton mais le film, bien qu'anecdotique et perclus de défauts, se regarde avec complaisance et avec un petit sourire en coin.

*